Et si nous pouvions manger des sucreries sans prendre de poids et en prenant du muscle…?

Vaste objectif, n’est-ce pas ? Malheureusement je vais très vite vous décevoir car il ne s’agit pas de dévorer des bonbons et des pâtisseries à volonté mais plutôt de profiter d’une petite fenêtre dans la journée où non seulement nous pouvons manger des sucreries sans trop de conséquences mais également pendant laquelle cela favorisera le développement de nos muscles.
Après votre séance se produit un phénomène qui risque bien de réduire vos efforts à néant ou presque, en effet vos stocks de glycogène sont épuisés et vos muscles en ont pourtant cruellement besoin pour se reconstruire plus fort et plus gros. En l’absence de sucre post-entraînement, votre organisme pourrait bien satisfaire ses besoins énergétiques en puisant dans les protéines musculaires et donc « détruire » vos muscles si difficilement acquis.
La prise de sucre à index glycémique élevé, associée à une source de protéines, après votre entraînement va provoquer un pic d’insuline élevée. Cette hormone aura ainsi en effet  extrêmement efficace en permettant le transport des acides aminés (contenus dans la protéine) vers les muscles et également remplir nos muscles de glycogène et par conséquent assurer leur développement.
Cette prise de sucre n’aura donc pas de conséquence sur votre diète car tout ce sucre sera transformé sous forme de glycogène musculaire utile pour assurer la récupération et le développement musculaire.
En matière de quantité nous pouvons recommander environ 1 gramme de glucides/kilo de poids de corps soit pour un(e) sportif(ve) de 70 kilos environ 90 grammes de « Spécial K » ou de…bonbons Haribo :-)
Bien sur cela suppose un entraînement en musculation à haute intensité et la réduction de ce type d’aliment le reste du temps car les vertus du pic d’insuline post-entraînement peuvent devenir une cause de prise de gras en d’autre circonstance. En effet si vos stocks de glycogène sont déjà remplis ce sont vos fesses et votre tour de taille qui en bénéficieront. Alors le sucre oui…mais avec modération.

Publié dans Je mange
3 commentaires pour “Et si nous pouvions manger des sucreries sans prendre de poids et en prenant du muscle…?
  1. Riad dit :

    Pas plus efficace de prendre ses glucides pendant le training? Type waxy maize,vitargo et autre dextrose/malto… pour reconstituer ses réserves de glyco.
    Je ne pense pas que les haribos, le miel (fructose) ou sucre de table soient les meilleurs glucides pour la muscu.

    • Coach Raoul dit :

      Absolument d’accord avec ça…les index glycémiques du sucre de table et du miel (en fonction du rapport glucose/fructose) sont comparables(environ 65/70) et donc moins élevés que le dextrose ou le vitargo par exemple. Je tenais surtout à dire qu’il faut mieux manger les produits sucrés pré ou post-entraînement. L’exigence des diètes est tel que si nous sommes tentés par un produit à IG élevé de type Haribo (composés de sirop de glucose, de saccharose et de dextrose) il faut mieux le placer à ce moment là de notre journée.

  2. Julie dit :

    bijour ! j’ai trouvé un site sympa avec pleins de recettes pratiques pour les encas des sportifs (paléo compris, mais aussi vegan, de sèche, etc), il y à même un e-book sur les « friandises protéinées » à base de… whey (!).
    Le tout bien-sûr avec un apport calorique aussi équilibré que raisonnable. Le site : http://www.fitnessfriandises.fr/recettes/
    et l’e-book : http://www.fitnessfriandises.fr/e-book-friandises-proteinees/
    A bientôt :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Catégories