HALTE AU STRESS !

Samedi j’ai animé un atelier sur le stress, nous avons pratiqué des techniques et abordé certains concepts qui permettraient de vivre, sans doute, avec plus de quiétude. Parmi eux j’ai abordé : les 3 disciplines Stoïciennes. Il s’agit de 3 principes communs à un grand nombre de philosophie et de spiritualité. Etonnamment, nous les retrouvons dans des développements quasi semblables dans le Tao, les sutras Yogiques et même le bouddhisme…

1. « Ce qui troublent les hommes, ce ne sont pas les choses, mais le jugement qu’ils portent sur les choses. » Epictète
Ainsi, lorsque vous déclarez que vous trouver la course à pied très plaisante, qui ne vous a pas déjà répondu : « Mais je déteste ça ! ». Le problème n’est donc pas la course, mais l’idée qu’on s’en fait. Il en est de même de l’appréciation des tâches quotidiennes lorsque nous sommes heureux ou tristes. Dans un cas, les tâches les plus ingrates nous semblent si faciles. À l’inverse, lorsque nous sommes malheureux, tout réclame des efforts terribles…et pourtant les tâches sont les mêmes !

2. S’occuper que de ce qui dépend de nous et d’accueillir avec joie tout ce qui ne dépend pas de nous.
C’est dire oui au monde. Dire oui à tout ce qu’on ne peut pas changer. Swami Prajnanpad est un maitre Yogi qui a fait de cette idée l’axe central de sa pensée. J’appelle cela : le syndrome de l’embouteillage. En effet, lorsque nous sommes coincés dans les bouchons et qu’il n’y a pas d’autres chemins possibles, inutile de s’énerver puisque nous ne pouvons rien y faire. La météo est également un exemple frappant de cette « discipline »…il pleut ? et alors ? quelqu’un peut couper le robinet ? Mais nous pourrions décliner les exemples à l’infinie : la vieillesse ? la mort ?

3. Si l’on agit pour les autres, on agit pour son propre bien, puisque nous faisons partie d’un même tout.
C’est prendre conscience de l’interdépendance. En effet, chaque chose n’existe qu’en référence à l’existence d’autres choses. Une succession de causes et de conséquences dans un « tout » dont ne pouvons même pas concevoir l’existence. Chacun de nos propos et de nos actions ayant, eux-mêmes, une réelle incidence sur la vie des autres et par conséquent…su la notre ! Dans ce cas, autant essayer de se montrer altruiste.

Publié dans Les actus du Coach

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Catégories